#1 14.09.2007 20:37:59

Vanaleth
Membre
30.08.2006
1,682

Ecrivains ou poètes

Suite à la demande si bien formulée de DI, je me permets d'inaugurer le topic consacré à la prose et aux vers... Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, à vos plumes!

Je commencerais par une humble prose vite fait et peu améliorée sans trop de figures de style...

Pour toi je pourrais grimper, oh oui grimper.. grimper sur des sommets inégalés alors, grimper sur la montagne de l'indifférence et te ramener la "bloody stone of pain". Grimper à la force de mes frêles bras, et lorsqu'ils n'auront plus de force, puiser dans mon coeur et dans ton image pour m'élever encore plus haut, là où l'oxygène ne sera plus, et par amour pour toi, trouver l'introuvable et porter l'importable.

Pour toi je pourrais plonger. Plonger si bas que la pression me rendrait sourd, écrasé en une bille de chair humaine, compressé à l'impensable. Et je continuerais, car l'esprit est immuable, tel mon amour pour toi. Plonger et te ramener cette perle qui te faisait vibrer, cette perle que tu m'as montré et que je ne pouvais t'offrir.

Pour toi je pourrais courir. Jusqu'au bout du monde, et nager lorsque je ne pourrais plus courir, et courir lorsque nager me sera impossible. Courir jusqu'à ce que mes jambes s'usent, quitte à courir sur les mains, juste pour être à l'heure à notre rendez-vous.

Et souffrir juste pour te tenir la main. Crier pour te prouver mon amour. Tuer ceux qui t'auront fait du mal.

...
Et mourir, oh oui mourir.


French Touch Puta Madre <3
Khazad-Dûm Guardians riprisent!

Hors ligne

#2 14.09.2007 20:43:39

Vadente Ashanb
Lombric ventriloque
Lieu Dijon
24.11.2006
4,152

Ecrivains ou poètes

Très joli smile Si ça ce n'est que vite fait et non amélioré, je ne peux même pas imaginer le résultat lorsqueu cela sera fait smile


Loading signature.
412125aaaaaaa.png

Cthulhu fhtagn (;,,,;)

Hors ligne

#3 14.09.2007 20:48:08

naine de jardine
Lombrique facile
13.11.2006
1,903

Ecrivains ou poètes

Lettre d'un vieillard

" Il y a un âge où l'on se doit de mourir. Où la mort n'est plus une crainte mais une attente, un désir. Je n'ai jamais aimé la vie, je ne l'ai jamais désirée. Trop tôt j'ai grandi, trop tôt j'ai vieilli. Encore jeune je sentais des rides invisibles sur mon visage douloureux. Les rides du temps, du deuil, des questions sans réponses. Celui qui sait conserver l'insouciance de l'enfance est le plus heureux des hommes. Je ne suis pas cet être là, je suis celui qui s'est toujours demandé ce qu'il faisait là, dissimulé derrière le masque du rire. J'errais dans les rues, le visage maussade, cherchant un but à l'existence. Solitaire parce que j'aimais cela, seul à seul en conflit avec mes pensées, solitaire parce que j'évitais de m'attacher à quelqu'un, pour ne pas avoir à le pleurer. J'étais lâche. Je me réfugiais dans les livres: les amis qui ne trahissent jamais. Avide de leurs mots mélodieux, de leurs personnages et paysages qui n'existaient pas et qui n'existeront jamais, pas plus que je n'avais alors la sensation d'exister, je dévorais les livres avec une soif que nul ne pouvait étancher. Regardant avec indifférence le monde tourner par la bêtise humaine, le temps passa et je savais pertinemment que l'utopie resterait ce qu'elle était: imaginaire. Je rencontrai une femme qui sut trouver dans mes yeux tristes et éteints quelque étoile. Merveilleuse certes, mais qui ne me donna jamais le seul plaisir dont j'avais besoin: l'envie de vivre. Je regardai mes enfants grandir, souriants et innocents, un brin de malice dans les yeux. Ailleurs, absent, me demandant sans cesse si le temps n'était pas venu pour moi de partir, de les laisser à leur bonheur, je vagabondais dans la campagne, le vent glissant sur mon visage. Maintenant qu'on m'appelle "grand-père", que je deviens les vestiges d'une époque révolue, je sens que si la mort ne vient pas à moi, c'est à moi de venir à elle. Ma vue baisse et avec elle ma mobilité et ma lucidité. Je ne veux pas ressembler à ces loques informes et immobiles dans des fauteuils, tête baissée, un filet de bave au coin de la bouche et les yeux hagards, errant à travers la maison de retraite au gré des infirmières. Je voudrais emporter avec moi le poids de mon existence, des souvenirs, des visages précis, des voix et des couleurs. Ne me pleurez pas, ne me regrettez pas, c'est l'instant que j'attends depuis toujours. Ma vie n'a été qu'un éternel combat contre mon choix de la mort. Et si dans ma jeunesse j'étais déjà un vieillard, aujourd'hui, paradoxalement, je me sens jeune, libéré. Avec le soleil s'éteindra mon âme souffrante et un jour peut-être, quand vos esprits bridés se détacheront peu à peu des principes de la société actuelle, vous comprendrez pourquoi ce soir j'ai décidé de me jeter par la fenêtre.
Enfin libre."

Dernière modification par naine de jardine (14.09.2007 20:51:52)


"Le passé nous retient, l'avenir nous tourmente, et c'est pour ça que le présent nous échappe"

Hors ligne

#4 14.09.2007 20:48:13

Vanaleth
Membre
30.08.2006
1,682

Ecrivains ou poètes

Death Illusion a écrit

Très joli smile Si ça ce n'est que vite fait et non amélioré, je ne peux même pas imaginer le résultat lorsqueu cela sera fait smile

En fait c'est que je suis très fainéant, je commence un poème ou une prose, puis j'en fait un(e) autre sans améliorer le(la) précédent(e).. donc c'est pas le maximum que je puisse faire mais c'est sûrement le mieux que vous verrez jusqu'à la prochaine fois (qui risque d'être pour très bientôt, je suis amoureux!!! Et elle compose aussi, donc je vous mettrais de ses poèmes en même temps... elle est un peu longue ma parenthèse, non?)


French Touch Puta Madre <3
Khazad-Dûm Guardians riprisent!

Hors ligne

#5 14.09.2007 20:54:03

Vadente Ashanb
Lombric ventriloque
Lieu Dijon
24.11.2006
4,152

Ecrivains ou poètes

naine de jardine a écrit

Lettre d'un vieillard

" Il y a un âge où l'on se doit de mourir. [...]
Enfin libre."

(Je n'ai pas tout cité afin d'éviter une encombrante place sur le page ) Moi qui adore l'écriture, je sens que je vais être servi, déjà qu'avec les deux seuls et premiers textes je suis servi smile Vivement la suite

Vanaleth a écrit
Death Illusion a écrit

Très joli smile Si ça ce n'est que vite fait et non amélioré, je ne peux même pas imaginer le résultat lorsqueu cela sera fait smile

En fait c'est que je suis très fainéant, je commence un poème ou une prose, puis j'en fait un(e) autre sans améliorer le(la) précédent(e).. donc c'est pas le maximum que je puisse faire mais c'est sûrement le mieux que vous verrez jusqu'à la prochaine fois (qui risque d'être pour très bientôt, je suis amoureux!!! Et elle compose aussi, donc je vous mettrais de ses poèmes en même temps... elle est un peu longue ma parenthèse, non?)

Non, pas trop grande parenthèses, cela va bien smile Aurais-tu fait L ?

Je mettrai un poème que j'ai écrit prochainement, mais c'est loin d'égaler ta prose


Loading signature.
412125aaaaaaa.png

Cthulhu fhtagn (;,,,;)

Hors ligne

#6 14.09.2007 20:57:41

le-long-brick
Longbric
14.03.2007
3,747

Ecrivains ou poètes

Vanaleth a écrit

Pour toi je pourrais courir. Jusqu'au bout du monde, et nager lorsque je ne pourrais plus courir, et courir lorsque nager me sera impossible. Courir jusqu'à ce que mes jambes s'usent, quitte à courir sur les mains...

?      ?      ?      ?       ?       ?       ?        ?         ?        ?        ?        ?         ?         ?       ?
J'connais la fille dont tu es épris, elle ne s'use que si l'on s'en sert (genre Wonder-woman t'vois!) Non, j'déc' Vanalettres-classiques, c'est très bien! .
wink
Et puis c'est merveilleux d'être amoureux: Calimotte vole, le patron est zen, Le Gerbignol redevient un gentil minet, Tiépo retourne au Togo, Sephi...non pas Sephi, l'a trop peur de choper la sephillis, Fefaine bourgeonne, le-long-brick devient coulant, etc...
Tous mes encouragements!

Hors ligne

#7 14.09.2007 20:58:32

naine de jardine
Lombrique facile
13.11.2006
1,903

Ecrivains ou poètes

moi j'avoue que ma période poèmes est passée, je me consacre entièrement à la prose. Enfin voici tout de même le dernier:


Je sens l'odeur d'une rose, aux pétales
Ruisselants de pluie et de rosée.
Le vent du matin l'effleure lentement dans un râle
Et les oiseaux frétillants continuent à chanter.

La fleur s'épanouit dans la beauté,
Eternelle. Des reflets rougeoyants
Se dessinent sur les visages alignés,
Des visages larmoyants.

Les regards se dirigent vers la rose,
S'accrochent à cette vision illusoire alors que la cause
De leur présence ici cherche à s'échapper
A travers cette senteur raffinée.

La rose fâne, et grise se meurt,
Une flamme éteinte au plus profond d'un coeur.
Une main tremblante s'en empare et les épines pénètrent

Dans la chair. Des perles de sang glissant sur la peau
Se mêlent aux larmes, se mêlent aux gouttes d'eau.
La rose tombe sur son corps.
Je sens l'odeur de la Mort.

Dernière modification par naine de jardine (14.09.2007 20:59:27)


"Le passé nous retient, l'avenir nous tourmente, et c'est pour ça que le présent nous échappe"

Hors ligne

#8 15.09.2007 17:27:33

Vadente Ashanb
Lombric ventriloque
Lieu Dijon
24.11.2006
4,152

Ecrivains ou poètes

Bon, j'en met un, histoire de provoquer le réveil du topic, le dernier que j'ai écrit, dont le nom (parce qu'il en faut un) est
Noir Solitaire

Une larme coulante le long de mon esprit,
Un amour arrivé à la fin de sa vie,
Tous les deux naissants du plus profond de mon coeur;
Je suis seul dans le noir et, silencieux, je pleure.

Une douceur d'immortalité, qui passe,
Permettant à la goutte de tomber, elle casse,
Sur un sol trempé et bouilli de ma sueur;
Je suis seul dans le noir et, silencieux, je pleure.

Délivrance mouillée coule comme le temps
Sur mon corps meurtri et demeurant impuissant,
Un animal inconnu s'éloigne de peur;
Je suis seul dans le noir et, silencieux, je pleure.

Contenant de mes sentiments tombe à mes pieds,
S'écoulant sur ma peau douloureuse et ridée
Ne sortirais-je un jour de ce combat vainqueur;
Je suis seul dans le noir et, silencieux, je pleure.

Rivière de regret osant l'épicurisme,
De chrétienté, protestantisme ou hindouisme,
Vivre est devenu plus grande de mes horreurs;
Je suis seul dans le noir et, silencieux, je meurs.


Il ne faut pas m'en vouloir, je ne suis encore qu'un débutant par rapport à vous autres smile

EDIT: Modifié, merci Vanaleth smile

Dernière modification par Death Illusion (16.09.2007 17:47:10)


Loading signature.
412125aaaaaaa.png

Cthulhu fhtagn (;,,,;)

Hors ligne

#9 16.09.2007 16:42:38

Vanaleth
Membre
30.08.2006
1,682

Ecrivains ou poètes

Death Illusion a écrit

Non, pas trop grande parenthèses, cela va bien smile Aurais-tu fait L ?

Je mettrai un poème que j'ai écrit prochainement, mais c'est loin d'égaler ta prose

Allons allons ton poème est excellent mon chti death..

Juste que c'est "je pleurE"...

Et non j'ai fait S, tu sais bien qu'au bac, ces en*oirés de fils de p*te de profs de fr*nçais (oups) méprisent et dénigrent le sujet d'invention... Et aussi je préfère les matières scientifiques.

Poème à ma muse:

Muse et Souvenirs

Toi, qui, m'apportant la fleur de l'espoir,
Me promis que ce ne sera pas un amour d'un soir
Qui, ne perdant aucune pétale, perdurera toujours
Mais, tel l'arbre majestueux, croissera jour après jour

Toi, qui, me tenait la main si fort
Et moi qui te disait que tu valais de l'or
Je me trompais car c'est le platine que tu respires
Et si jamais nous ne nous dirons "pour le pire"
Je te tiendrais tes doigts froids dans l'obscurité
Et t'apporterait la lumière et la chaleur méritée

Toi, qui, passant tes mains brûlantes
Dans ma chevelure soumise et frémissante
Toi, qui m'a dit "Je t'aime" la première
Et moi qui cherchait un signe de lumière
Je cherchais un soleil j'ai trouvé une lune
Bien à l'abri entre tes douces dunes
Je me repose, craignant la colère du temps
Qui nous éloigne encore inexorablement

Moi, qui, t'ayant promis tant et tant
Ai tenté de renoncé à une rencontre en argent
Et toi, tu m'a donné l'amour pour continuer
Car de toi je ne pouvais en réalité me passer
Moi, qui, créant les proses et métaphores d'avant
Voulait à tout prix m'arracher du noir néant
De la solitude où je m'étais si grandement enfoncé
Je ne pensais qu'à tromper un ennui mortel
Mais l'étendue de mon affection a grandi tel
Un Point qui devint tout en un instant
Mais jamais je ne veux perdre mon "éternellement"

A cause d'un handicap si immense
Que pendant un temps où je fut rance
De trouver un amour aussi passionné
Que tout ce que je pouvais donner
M'étais impossible dans un monde physique
Alors le salut me vint du monde psychologique
Où tu fut là pour me tenir la conversation
Créant peu à peu un regain d'abstraction
Ce regain, qui te fut favorable Ô mon amour

"Je fantasme nuit et jour à force de ne plus faire l'amour
Je retire tout ce qui est de trop sur toi
Je pourrais même tout t'arracher
Te coincer entre deux portes
Que le diable m'emporte"

A ma muse, si grande en coeur qu'elle a pu m'en refaire un tout neuf.



Le prochain sera d'elle!!!

Dernière modification par Vanaleth (17.09.2007 10:50:23)


French Touch Puta Madre <3
Khazad-Dûm Guardians riprisent!

Hors ligne

#10 16.09.2007 17:46:13

Vadente Ashanb
Lombric ventriloque
Lieu Dijon
24.11.2006
4,152

Ecrivains ou poètes

Vanaleth a écrit
Death Illusion a écrit

Non, pas trop grande parenthèses, cela va bien smile Aurais-tu fait L ?

Je mettrai un poème que j'ai écrit prochainement, mais c'est loin d'égaler ta prose

Allons allons ton poème est excellent mon chti death..

Juste que c'est "je pleurE"...

Le prochain sera d'elle!!!

Ok, merci, et j'arrange ça de suite smile

Hum, un moment tu as mis
"Bien à l'abir entre tes douces dunes" => "abir" est il un mot que je ne connais pas ou est ce "abri" ?


Loading signature.
412125aaaaaaa.png

Cthulhu fhtagn (;,,,;)

Hors ligne

#11 17.09.2007 10:53:22

Vanaleth
Membre
30.08.2006
1,682

Ecrivains ou poètes

Death Illusion a écrit
Vanaleth a écrit
Death Illusion a écrit

Non, pas trop grande parenthèses, cela va bien smile Aurais-tu fait L ?

Je mettrai un poème que j'ai écrit prochainement, mais c'est loin d'égaler ta prose

Allons allons ton poème est excellent mon chti death..

Juste que c'est "je pleurE"...

Le prochain sera d'elle!!!

Ok, merci, et j'arrange ça de suite smile

Hum, un moment tu as mis
"Bien à l'abir entre tes douces dunes" => "abir" est il un mot que je ne connais pas ou est ce "abri" ?

Merci ma grosse! C'est tout de suite mieux d'écrire à plusieurs, on voit les fautes des autres! big_smile

Muse et mélancolie

Triste ardeur de mes pensées d'un jour
Quand de tes mots tombe le vide
Lourd rideau noir ancré dans les abysses
De cet amour infini de promesses dorées
Le désespoir ouvre toutes ses portes à mon ombre

Ton silence pur et doux prompt à l'envol
Désirs amers perdus lointains
Passion de roches et de glaciers
Cruelle lumière sur cette douceur torride
Je veux je prends et je me vide

Loin de toi mon amour adoré de mes nuits
Loin de toi je ne suis qu'une fée sans aile loin de Féerie
Arpente mes rêves et brise mes blessures

Les boucles dans lesquelles mes mains osent frémir
Le regard qui de mon esprit trouble une éclatante clarté fait jaillir
Les mots envoûtant figeant ma bouche en un sourire
Tous ces charmes qui font de toi un être plus précieux qu'un diamant
Me font de tes bras désirer l'étreinte
Et de tes lèvres le plus délicat des baisers



A toi, ma muse que j'aime tendrement...

Hum hum oui je suis bien la muse de cette dame.


French Touch Puta Madre <3
Khazad-Dûm Guardians riprisent!

Hors ligne

#12 17.09.2007 16:33:38

graffitor
Membre
02.07.2007
183

Ecrivains ou poètes

halala, ici il y en a qui poètent plus haut que leur lut.





(j'ai pas pu m'empêcher)

Dernière modification par graffitor (17.09.2007 16:33:51)


chuck norris, chuck norris, il peut marcher au plafond...

Hors ligne

#13 17.09.2007 16:47:20

Vadente Ashanb
Lombric ventriloque
Lieu Dijon
24.11.2006
4,152

Ecrivains ou poètes

C'est vrai qu'à plusieurs c'est mieux smile
Et dis lui que c'est vraiment super, vous allez bien ensemble entre poètes big_smile


Loading signature.
412125aaaaaaa.png

Cthulhu fhtagn (;,,,;)

Hors ligne

#14 17.09.2007 16:48:29

naine de jardine
Lombrique facile
13.11.2006
1,903

Ecrivains ou poètes

J'ai l'impression que je suis là depuis toujours, ce monde enchanté réveille nos rêves, en façonne d'autres pour en créer de nouveaux plus merveilleux encore. Un univers rempli de couleurs éblouissantes s'étend autour de moi, par delà les limites du monde physique, par delà les limites du temps. Chacun est heureux et vit en harmonie avec ceux qui l'entourent. Des milliers de couleurs nous enveloppent d'un brouillard de bonheur, une vague de nuage passe et repasse attrapant un filet de souvenirs. Des arcs en ciel aux reflets dorés émettent des rayons emplis de mystère. Nous marchons dans le vide pourtant envahi d'une douce chaleur et, du soleil qui nous éclaire émane une tranquillité sans égale. Les formes sont celles que nous imaginons, les mots ont le sens que nous leur donnons, ainsi le ciel n'est bleu que parce qu'on l'a décidé, choisissant bleu aux dépends du rouge, ou du noir, et pourtant sa couleur restera la même jusqu'à ce que nos yeux, avec la magie du temps et la volonté d'abstraction de la réalité, ne finissent par voir seulement ce que nous voulons voir. Un univers individuel peuplé de songes et de choses qui n'ont de signification que pour nous, mais regardez-vous, ce monde existe déjà en vous, amorcé par l'amour, l'amitié, la tristesse, la haine et le deuil. Ce que nous voyons ici n'est que la suite logique de l'existence, excepté que nous respirons un doux parfum qui nous envoûte et fait disparaître la réalité de nos esprits. "Oublie le monde car le monde t'oubliera". Des vapeurs d'oubli nous ensorcellent dans une danse aux mille rires et aux mille chants, attirant des bribes de bonheur intense. Une mélodie mélancolique semble virevolter infiniment dans un nuage de brume argentée aux senteurs mielleuses.

Tout brille et tout scintille derrière le voile de la mort.
Et pourtant ici-bas, le monde dit que je dors.


"Le passé nous retient, l'avenir nous tourmente, et c'est pour ça que le présent nous échappe"

Hors ligne

#15 17.09.2007 18:51:16

Vanaleth
Membre
30.08.2006
1,682

Ecrivains ou poètes

MC corbeau, sur un pylône posé,
tenait dans sa bouche un babybel
DJ renard, par la couleur attiré
lui envoya à peu près ce SMS:
Zyva, MC corbeau!
t'as tro la class dans ton jean!
t'es fringué comme une resta!
Sur la vie de ma reum,
si ton flouze y tient des shoes (si t'as assez de fric pr te les payer)
t'es le bourgeois de cette cité
MC corbeau senti le mytho
et su qu'il n'en voulai ka son babybel
il ouvri donc sa gueule
pour tailler le c*nnard
zyva, vl'a le fromton qui sfé la malle
et tombe dans la poche du DJ
qui s'taille dans ses nike air
Zyva man, comen jt'ai niké ta reum
mainan cé wam kai ton babyboule
tu devrais savoir qu'un mytho
a tjr ce kil veu
cte frase tu pourai la mett dan l'dico
et etr céleb moi j'garde ton fromton
Le MC jura (enc*lé de ta mère)
mais un peu tar, le DJ ayant enfourché sa mob
que si il retrouvait ct'enc*lé,
il y frait la peau.

MOUARF comme on dit

^^ Petit délire en cours de français (oui j'adore cette matière).

Je suis sûr qu'en vendant tes poèmes DI on pourrait se faire beaucoup d'argent! En en faisant en grande quantités, ça se vendrait vite je pense

"Allez dépèche-toi il m'en faut encore 4000 pour dans trois jours"
"Je peux avoir de l'eau?"
"Bon okay je vais remettre un verre d'eau dans ta perf, mais tu commences à consommer, va falloir te calmer!"

big_smile:D:D

Dernière modification par Vanaleth (17.09.2007 20:26:23)


French Touch Puta Madre <3
Khazad-Dûm Guardians riprisent!

Hors ligne

#16 19.09.2007 15:57:06

Vadente Ashanb
Lombric ventriloque
Lieu Dijon
24.11.2006
4,152

Ecrivains ou poètes

Pas mal le petit délire big_smile

Vanaleth a écrit

Je suis sûr qu'en vendant tes poèmes DI on pourrait se faire beaucoup d'argent! En en faisant en grande quantités, ça se vendrait vite je pense

"Allez dépèche-toi il m'en faut encore 4000 pour dans trois jours"
"Je peux avoir de l'eau?"
"Bon okay je vais remettre un verre d'eau dans ta perf, mais tu commences à consommer, va falloir te calmer!"

big_smile:D:D

Ca par contre je n'avais pas lu smile
J'le prend comme un compliment smile (Ils affluent en ce moment)

L'avant dernier, celui qui était juste avant le montré précédemment smile, beaucoup moins réussi, déjà que l'autre c'était moyen x]

Mer Tourmentée

Bâteau coûlé rejoint mère Eternité
La coque est trouée de part et d'autres
My Heart Plum surprend la destinée
Tout ça par un homme, tout ça par ma faute,
De mains obscures et conscience morte
Quelle aurait été la joie du vainqueur
De coque ou membre mes mains étaient plus fortes
Gagné et perdu rejoignant sombre heure.

Je me trouve ici, quelque part
Coeur non amarré, juste chaviré
Cherchant au loin un phare
Lumière guidant mon allée,
Ma seule, unique et demeurante arme
Donnant loisir à mon esprit
De nager dans ces larmes
Est un espoir à tout prix.

J'aperçois lumière aux horizons
Etant en action de sombrer
Lentement comme le moindre de mes sons
Petit à petit je vais m'en aller,
Rejoindre le corail toujours élargi
Avalé par quelques algues voraces
Rochers et poissons, nombreux et infinis
Je ne serai point extinction de ma race.

Espoir ayant définitivement perdu
Je me retrouve à fond de grand bleu
Je nageais à perte de vue
Quand la mort m'eut pris miséreux,
En entrailles du suicide
Je revois moments merveilleux
Mépris par le moindre petit vide
Je me retrouve au fond mal et heureux.

Je me retrouve esprit vidé d'âme
Enfoui par mes plus profonds et récents souvenirs
Je repense à la plus grande des femmes
Tentant de veiller sur Elle et son avenir,
Bâteau coûlé, vagues encerclantes
Je me suis tué, amenant ma fin
Je ne peux plus remonter pente
Je ne suis plus, fin de mon destin.


Loading signature.
412125aaaaaaa.png

Cthulhu fhtagn (;,,,;)

Hors ligne

#17 19.09.2007 16:13:12

Vanaleth
Membre
30.08.2006
1,682

Ecrivains ou poètes

T'avais un problème avec les déterminants? big_smile
Sinon c'est très bien, tu es doué DI...
En fait c'était une excuse pour pouvoir poster un poème sans faire double post! big_smile
Allez plus que 3998! big_smile big_smile

Un que j'ai sûrement posté dans le faux-rhum, mais qui reste malheureusement d'actualité

Rappelle-toi 1933

Quand un homme sans foi ni loi

S'est fait élire sur la peur

Dont il s'est écoulé l'horreur

Pour un peuple coupable

Coupable d'être différent

Coupable d'être innocent

Coupable d'être incapable

De faire le moindre mal

Envers leurs bourreaux

Qui les traitent comme des veaux



Rappelle-toi 2005

Où un homme trinque

Pour fêter sa victoire

Sur une bataille d'un soir

Et qui va se préparer

A envahir un peuple ciblé

Ciblé d'avoir l'or noir

Ciblé pour avoir un tyran

A leur tête, simplement.

Ce peuple ne l'a pas choisi

Mais c'est lui qui a les fusils



Des civils vont mourir

Parce qu'ils sont Irakiens

Un enfant ne peut plus rire

Car on a tué les siens

Où est donc cette prétendue justice ?

Pour laquelle les Américains salissent

Une jeune fille coupable d'être belle

Une terre gorgée de sang, tranchée à la pelle

Pour cacher les morts

Victimes d'un peuple de porcs

Et dont le Chef, Bush,

A fourré dans la bouche

De son armée d'obscures pensées

Entraînée et envoyée pour tuer

Au nom d'une certaine liberté

Liberté de mourir

Liberté de sourire

Mais sourire lorsque son père est mort sous ses yeux

C'est impossible à faire en vivant dans ce monde affreux

Où s'arrêtera donc la soif de sang et de pétrole des hommes ?

Car on aspire l'essence même de la Terre, telle une pomme.



Ce poème est dédié aux victimes de la guerre en Irak.


French Touch Puta Madre <3
Khazad-Dûm Guardians riprisent!

Hors ligne

#18 19.09.2007 16:22:48

Biscotte
Ver croustillant
Lieu Dans un rêve
06.06.2007
2,736

Ecrivains ou poètes

Woow !! Mais on a des pouet sur le fofo !! C'est vraiment très beau ce que vous écrivez yikes !!


* mettez ici une phrase pseudo philosophique de première L en manque de littérature, de préférence en anglais pour donner un genre mystérieux *

Hors ligne

#19 19.09.2007 16:25:00

Vadente Ashanb
Lombric ventriloque
Lieu Dijon
24.11.2006
4,152

Ecrivains ou poètes

Alors:
Non, aucun problème avec les déterminants, mais je préfère les retirer, ça donne un certain style, comme si l'on s'adressait directement aux mots
Merci, mais je ne trouve pas que je sois très doué, surtout en lisant des textes de nos pères littéraires tels Victor Hugo, ou Baudelaire (mon préféré)
Ahe, en fin de compte, tu te sers de moi à tes profits hein ?! D'accord, je n'ai rien contre big_smile
Et pour ton poème, très bien, j'aime bien le côté dénonciateur smile

(j'en ai un en prépa')
En patientant, un assez vieux, il doit bien dater de 4/5 mois, notez le changement radical d'écriture big_smile

Fin

Je connais les plus beaux monts et merveilles
Durant chacune de mes nuits, chacun de mes sommeils,
Je t'emmène dans mes plus profonds rêves
Combattant malheur et tristesse à force de glaive.

Les anges n'arrêtent de pleurer, se remémorant
Notre perfection d'histoire qui coulait doucement,
Feu,terre et eau sont chamboulés à jamais
D'avoir vu se finir un assemblage si parfait.

Nos vies à tous ont changé de direction
Elles ont pris un autre chemin que celui de l'affection,
Nous ne serons alors que pâles répliques
Des autres êtres entourant nos routines épiques.

Contraires et synonymes ne font plus qu'un
A ce jour changés par notre destin,
Mais un grand esprit nommé Culpabilité
Va jusqu'à la fin me poursuivre et me ronger.

"Lendemain" n'est plus qu'aujourd'hui
Alors qu'hier est déjà fini,
L'hier d'aujourd'hui était  un demain
Où nous étions ensemble main dans la main.

Nous étions tous deux qu'une unique personne
Qui depuis à présent tout ce qu'il entreprend abandonne,
L'un et l'autre ne sont devenus que deux
L'un renaissant et l'autre malheureux.

Dernière modification par Death Illusion (19.09.2007 16:27:52)


Loading signature.
412125aaaaaaa.png

Cthulhu fhtagn (;,,,;)

Hors ligne

#20 19.09.2007 16:32:54

Vanaleth
Membre
30.08.2006
1,682

Ecrivains ou poètes

Ca vire en bataille ce topic big_smile

Encore un poème engagé:

Liberté j'écris ton nom... Nan je déconne, quand même

Moinossi j'adooore Baudelaire, le maître des poètes romantiques à mes yeux!

Mon vrai poème engagé:

Révolte !

Ne te laisse pas faire
Reste dur comme la pierre
Bats-toi pour ton air
Bats-toi pour ta terre
Révolte! Révolte!
Ne laisse pas les extrêmes
Décider de ton sort
Fais ce que tu aimes
Et combats les porcs
Qui veulent te changer
Qui t'empêchent d'aimer
Révolte! Révolte!
N'oublie pas que Sarko
Rime avec facho
Descends dans la rue
Et revendique ton dû
Hurle ta liberté
Hurle ton égalité
Hurle, hurle ta colère
Repousse le désert
Ensemble nous vaincrons
Ensemble nous construiront
Ensemble nous perdrons
Ensemble nous détruirons
Ensemble nous vivons
Et ensemble nous mourrons
Révolte! Révolte!
Choisis bien ton camp
Car dès maintenant
La guerre sera sans pitié
En face ils vont envoyer
Les costumes bleus pour nous empêcher
D'exprimer nos idées
Vote Vote de tout ton coeur
Et n'aie pas peur
Il y a trop de cons
Mais on est des millions
Ressens-tu la force de la masse?
Sarko n'est pas à sa place
Plus à droite, petit, plus à droite
À droite de le pen, petit, plus à droite
Ne te laisse pas avoir
Ne pars pas dans le noir
Le fascisme est de retour
Revoilà les mauvais jours
La Libération n'est plus
À nous de créer l'Armée des Exclus
Révolte! Révolte!

J'ai pensé l'adapter en chanson... avec un groupe de hardrock/métal ça doit jeter big_smile


French Touch Puta Madre <3
Khazad-Dûm Guardians riprisent!

Hors ligne

Pied de page du Forum